Publié par Un commentaire

Prochaine destination Inka Tribe…

Je crois qu’il est temps pour moi de vous annoncer l’immense nouvelle qui me brûle les lèvres depuis plusieurs semaines, et que certains ont déjà lu sur la page Facebook…

Cela fait maintenant trois ans que j’ai élu domicile à Bali, où j’ai atterri sans vraiment le décider, en suivant mon intuition et la voie improbable qui m’était destinée. Bali m’a littéralement transformée… Je pourrais faire l’inventaire interminable de tout ce qui a changé intérieurement et extérieurement, mais je crois qu’à travers mes nombreux partages vous savez déjà à peu près ce qu’il en est. Cependant, l’invasion touristique, la destruction massive des rizières et des océans avec le plastique, le manque d’authenticité, la pollution, le bruit incessant, et ce petit village de surfeurs où je me suis tranquillement installée qui ressemble désormais à une vulgaire station balnéaire, m’ont poussée à regarder ailleurs en Indonésie.

Il y a deux ans, j’ai découvert “par hasard” Sumatra : cette grande ile indonésienne située à la Péninsule Malaise… Dès mon premier voyage, j’y ai ressenti une atmosphère très particulière qu’il m’a été impossible d’expliquer, mais aussi un décor sauvage et luxuriant, ainsi qu’une culture faite de contrastes. J’y suis depuis retournée plusieurs fois, constatant toujours à quel point quelque chose de très spécial se produisant en moi lorsque je m’y trouvais. Cette année, après plusieurs rêves porteurs de messages inattendus, de signes incroyables de l’Univers, de synchronicités totalement folles, mais aussi après y avoir rencontré ma flamme jumelle, j’ai compris que c’était là où le vent me portait.

C’est donc sur cette ile, où la vie encore sauvage et le décor vierge de l’homme occidental m’apportent le rapport brut et direct à la nature dont j’ai besoin, que j’ai décidé que se poursuivrait l’aventure INKA Tribe en 2020.

Quitter Bali et ma villa, où j’ai investi tant de temps et d’énergie, cela paraissait impensable et pourtant ! J’ai décidé d’être reconnaissante, mais libre, plutôt que de m’accrocher à ce paradis perdu qu’est devenu Bali. Je n’aurais par ailleurs jamais eu l’idée de former cette tribu si je n’avais pas eu ce parcours totalement insensé sur l’ile des Dieux… Parcours qui m’a permis de me reconnecter à moi-même, de découvrir qui je suis et, finalement, d’organiser mes premiers séjours féminins à la Villa INKA. Je n’ai donc aucun regret : ni celui d’avoir choisi cette maison et d’y avoir vécu pendant une année (qui n’est d’ailleurs pas encore finie), ni celui d’en partir quand le moment sera venu – en février l’année prochaine…

Les séjours continueront, et la merveilleuse aventure qui a commencé à Bali va donc se poursuivre en d’autres terres, abondantes, authentiques, encore énergétiquement chargées, où mon amoureux et moi-même avons décidé d’unir nos forces pour construire notre propre surf camp éco-responsable. Il s’agira non seulement de notre lieu d’habitation, mais aussi d’un lieu d’éducation, de préservation, de partage, de découverte. C’est aussi dans ce lieu que les séjours Inka Tribe se poursuivront – mais tout d’abord, il faut que nous le construisons et ce sera un travail de longue haleine !

Il sera également possible pour ceux qui nous rendront visite de faire du volontariat dans une réserve de tortues marines, d’explorer les iles Mentawais et d’aller à la rencontre des tribus vivant encore sur place – entre autres… Le but ne sera pas de développer le tourisme que je suis justement en train de fuir à Bali, mais bien d’amener des consciences éveillées qui pourront mettre leur pierre à l’édifice, apporter quelque chose, transmettre et recevoir. Je n’ai pas les mots tellement je suis excitée, reconnaissante, éblouie que nos chemins se soient croisés, pour que nous puissions réaliser nos rêves ensemble.

En attendant que ce lieu voie le jour, les retraites Inka Tribe se dérouleront dans une autre villa située non loin, toute faite de bois, avec une vue panoramique sur l’océan dans la forêt tropicale de Sumatra. Première session en mars 2020. Au fait, pourquoi ce nom ? Un jour, j’ai eu la vision d’une âme féminine qui vivait en moi. Je l’ai prise pour mon enfant. Et elle s’appelait Inka…

Il est encore temps de s’inscrire pour la dernière session “Wild Feminine” à la Villa en octobre 2019 – après février prochain, il ne sera plus possible de venir y séjourner, bien que je continuerai évidemment de venir à Bali de temps en temps et peut-être d’y organiser des séjours.

Je vous laisse découvrir quelques images…

Une réflexion au sujet de « Prochaine destination Inka Tribe… »

  1. […] indonésienne située au sud de la péninsule Malaise dont je vous ai déjà tant parlé, et où la Inka Tribe va se poursuivre l’année prochaine. Pendant les trois semaines où j’y suis restée, j’ai vécu « à la locale » dans […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *