Publié par Laisser un commentaire

Lune : comprendre le cycle féminin en une image

Les Amérindiens ne disaient pas que les femmes avaient leurs règles, ils disaient qu’elles avaient “leurs lunes”. A leur époque, les femmes avaient en effet leurs règles ensemble, à la pleine lune ou bien à la nouvelle lune. Aujourd’hui, nos modes de vie déconnectés de la nature, la pilule, le sport à outrance… ont totalement aboli ce rituel féminin.

La physiologie naturelle de la femme suit le rythme de la lune. Il est malheureusement très difficile, dans une société dirigée par les hommes, d’honorer ce cycle comme il se doit. Pourtant, nous devrions revendiquer tous ces changements que nous ressentons, toutes ces émotions qui nous traversent, plutôt que d’en faire une chose honteuse et dévalorisante, que les hommes aiment tant tourner en dérision. “Pfff, laisse tomber, elle a ses règles !”.

Miranda Gray, prêtresse moderne des menstruations, décrit dans son ouvrage mythique « La Lune rouge, les forces du cycle féminin », les 4 phases de ce cycle. Chacune d’entre elle est associée à une phase lunaire, un archétype féminin mais aussi des conseils pour mieux vivre cette phase si particulière.

Voici, d’après quelques éléments de cet ouvrage, un petit graphisme pour mieux comprendre ces 4 étapes.

Comment être en harmonie avec son cycle ?

Que vous soyez ou non calées sur le cycle de la Lune, vous traversez toutes les étapes vues précédemment. Pourquoi est-il intéressant de prendre conscience de ce qu’il se passe dans notre corps à chaque étape ? Parce qu’en faisant cela, nous nous offrons la possibilité d’être plus en harmonie.

Afin de respecter davantage vos besoins, vous pouvez créer vous-même un cadran lunaire. Celui-ci se représente sous la forme d’une roue découpée en 4 parties – chacune de ces parties représentant une phase de la lune. Au premier jour des règles, vous notez toutes vos impressions (ressentis physiques, émotions, envies, désirs sexuels…).

Quelques exemples : douleurs dans le bas du dos, envie d’être seule, besoin de créer, gros appétit… etc.

Prenez le temps de faire cela chaque jour jusqu’à la fin de votre cycle. Si vous êtes assidues, au bout de 3 ou 4 mois seulement vous serez déjà en mesure d’établir une “signature” qui vous est propre. Vous pourrez alors adapter votre agenda et vos activités en fonction de vos fluctuations énergétiques.

Recaler son cycle sur celui de la lune

Si vous souhaitez réellement être calée sur le cycle de la Lune, vous pouvez tester la méthode de la Lunaception, mise au point par Louise Lacey – auteure d’un ouvrage paru en 1975 aux Etats-Unis « Lunaception : A féminine odyssey into Fertility and contraception ».

Cette méthode consiste à ajuster l’éclairage de sa chambre en fonction des phases lunaires. Pendant la période de votre cycle, vous devez impérativement dormir dans la noir total, en obstruant toutes les sources de lumières (réveil, téléphone, fenêtre…). Aucune lumière ne doit passer. Puis, pendant trois jours environ autour de la pleine Lune, vous laissez la lumière pénétrer dans la chambre. Si ce n’est pas possible, vous pouvez aussi reproduire cette lumière à l’aide d’une ampoule à faible éclairage.

Le but est de reproduire les conditions de luminosité que vivaient nos ancêtres afin de recaler notre rythme sur la lumière naturelle de la Lune. Cela n’est pas prouvé scientifiquement mais il parait que cela fonctionne – à condition de le faire sérieusement.

Et vous, avez-vous plutôt vos règles avec la pleine Lune ou la nouvelle Lune ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *