Publié le Laisser un commentaire

“Je vous aime peu importe vos choix”

Une lettre ouverte de Charlotte Hoefman qui résonne en tout point avec ma pensée. Je tenais vraiment à vous la partager…

“Quel raz de marée… Quelle bombe énergétique ! Il y a comme une immense vague de peur et de colère qui déferle depuis la dernières annonce partout en France. Des personnes prennent la parole, expriment leur point de vue, se positionnent, se révoltent mais surtout s’affolent.

“Et bien si c’est comme ça, hors de question de me faire injecté”, certains dénoncent la manipulation, la perversité de nos dirigeants, la folie de cette société, les enjeux financiers déguisés derrière la santé publique… Ils sont prêts à descendre dans la rue pour manifester, ils sont prêts à faire justice par eux mêmes !

D’autres s’affolent, se rendent compte qu’ils n’ont en apparence que le choix de se plier aux nouvelles mesures : ils doivent subvenir aux besoins de leur foyer, ils ont des enfants qui rentrent au collège en septembre, ils ont des prêts immobiliers à rembourser… Ils sont complètement déboussolés et ne savent plus comment faire, ils se sentent désemparés.

Il y a aussi ceux qui agissent en sous marin pour contourner les nouvelles mesures. Ils dépensent de grandes sommes pour des faux papiers. Ceux là, on les entend moins car ils “sauvent leur peau” avant tout.

D’autres encore se révoltent cette fois, non pas au sujet des V mais plutôt au sujet de ceux qui ne respectent pas les “nouvelles règles”. Ils sont virulents, agressifs, vociférants, intimidants, ils participent activement à la mise en place progressive d’une guerre civile (qui sait ce que la saison 4 nous réserve…).

Au milieu de tout cela, il y a aussi les je-m’enfoutiste ou les centristes, pas de positionnement, pas d’avis, juste un “je m’en fous de tout ça”. Après tout, s’il faut se faire injecter pour être tranquille alors je me fait injecter et on en parle plus.

Il y a aussi ceux qui ont décidé d’en faire leur cheval de bataille. Ils s’informent quotidiennement, ils se connectent à des réseaux, des personnes qui ont accès à des informations. Ils débattent entre eux, parlent des différents scénarios possibles, élaborent des stratégies pour changer les règles du jeu. Ceux là en on tellement appris sur tout ce qui se déroulent qu’ils n’ont également plus le choix. Ils ne peuvent que refuser d’être injectés car ils en savent trop.

Il y a tellement mais tellement de matrices qu’un ordinateur ne pourrait pas toutes les contenir. Il y a tellement de situations, de contexte et d’histoires que personne ne pourrait toutes les énoncer.

En revanche, ce qui est MAGNIFIQUE c’est de se rendre compte que le même évenement pour tous produit des réactions différentes et uniques chez tous les êtres. Mais plutôt que de regarder ce que cela produit en nous, on va regarder à l’extérieur pour se rassembler avec “ceux qui pensent comme nous”. Cette propension à vouloir défendre son point de vue de manière directe ou indirecte est une stratégie de l’égo qui se nourrit de la séparation.

Séparer, séparer, séparer encore et toujours. Il y a un dicton qui dit “diviser pour mieux régner”, je vous répondrais “séparer pour créer le chaos”. Le chaos n’est pas crée par un gouvernement ou par une instance quelqu’elle soit, nous sommes les créateurs de notre expérience. La somme des consciences individuelles “séparatistes” forme ensuite une matrice collective chaotique. La solution ne viendra pas de l’extérieur car la véritable origine du problème est EN NOUS, cela s’appelle LA SEPARATION.

Je ne connais pas de recettes magiques, je ne vais pas vous donner une liste de médecins, je ne vais pas défendre un point de vue plutôt qu’un autre, je ne vais pas condamner ou étiqueter qui que soit car cela ne ferait que nourrir votre égo, cela ne ferait que nourrir un drame collectif qui vise à nous séparer.

La seule chose que je peux faire aujourd’hui c’est INCARNER par l’exemple. Incarner la neutralité ce qui signifie d’avoir le courage nécessaire de descendre dans tous les espaces intérieurs qui font écran à cette acceptation de l’autre et du jeu tout en se rappelant que accepter ne signifie pas “ne rien faire”.

Accepter signifie lâcher prise et cela est une démarche INTÉRIEURE. Le lâcher prise est un acte de FOI, c’est l’acte le plus puissant qui nous est offert d’expérimenter sur cette planète, c’est l’acte qui demande le plus de courage et qui révèle toutes nos peurs. C’est l’acte ultime qui nous permettra de sortir de cette sacro-sainte séparation car notre nature n’est pas séparée, seul l’égo l’est.

Lâcher-prise c’est finalement OSER sauter dans le vide tout en ne sachant pas ce qu’il va advenir, lâcher prise c’est débuter ce réel face à face avec nos blessures et nos peurs enfouies, lâcher-prise c’est poser un genou au sol non pas en signe de faiblesse mais comme un signe de “j’ai compris que je ne peux plus contrôler la situation” alors je décide de ne plus lutter. Lâcher prise c’est SORTIR DE LA LUTTE pour entrer dans LA FOI. Lâcher prise c’est enfin reconnaitre que nous sommes les créateurs de notre réalité à chaque instant et que nous avons le pouvoir d’en changer.

Alors OUI, la solution est en nous et nous avons toujours le choix de lâcher prise car cette démarche est intérieure. Lâcher-prise c’est faire confiance à la Vie, seul l’être qui lâche prise peut être guidé par les synchronicités car lâcher prise c’est accepter que nous n’avons pas LE CONTRÔLE sur nos existences, c’est reconnaitre qu’une intelligence et qu’un Plan plus vaste est à l’oeuvre et que ce PLAN EST DIVIN.

Qui que vous soyez en lisant ce message rappelez-vous que tout est parfait et qu’il existe des personnes qui vous aiment tels que vous êtes (peu importe vos choix), vous êtes soutenus.
Bon courage à tous “

Charlotte Hoefman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *