Publié par Laisser un commentaire

Guérir avec le son

La semaine dernière, nous avons fait l’expérience magique des bols tibétains à l’occasion d’un “sound healing” organisé pour la 2ème édition de notre retraite “Wild Feminine”, pour se reconnecter au féminin sacré.

Quelques mots de Danielle : notre sirène qui fait chanter les bols…

“Parlons vagues.

Les ondes cérébrales changent en fonction de ce que nous faisons et ressentons. Lorsque nos ondes cérébrales sont déséquilibrées, nous souffrons de problèmes de santé et autres dysfonctionnements émotionnels et neuro-physiques.

Les ondes cérébrales thêta jouent un rôle essentiel dans la guérison du corps et de l’esprit. Notre intelligence profonde, notre créativité et nos mécanismes d’auto-guérison du corps sont activés pendant cet état. Theta est notre passerelle vers l’apprentissage, la mémoire et l’intuition.

En thêta, nos sens sont retirés du monde extérieur et concentrés sur les signaux provenant de l’intérieur. C’est cet état crépusculaire que nous n’éprouvons normalement que lorsque nous nous réveillons ou bien tombons dans le sommeil.

En thêta, nous sommes dans un rêve : des images vives, l’intuition et des informations au-delà de notre conscience normale sont disponibles. C’est là que nous gardons nos “affaires”, nos peurs, notre histoire troublée et nos cauchemars.

Si nous pouvons apporter de l’harmonie au corps pendant cet état, nous pouvons essentiellement remédier aux déséquilibres physiques, mentaux et émotionnels.

Les bols chantants tibétains peuvent être utilisés pour nous mettre dans cet état d’ondes cérébrales particulier qui soutient cette harmonisation, en se synchronisant avec une fréquence autrement “parfaite”.

Nous accordons des instruments de musique quand ils sont désaccordés, alors pourquoi ne pas nous accorder nous-mêmes ?

Trouver l’équilibre, avec Theta.”
photo par @harmonice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *