Publié le Laisser un commentaire

Le grand “shift” énergétique du 21 décembre 2021

Le 12 décembre 2021, un portail énergétique très puissant s’est ouvert. Ce portail, qui va se refermer le 21 décembre (demain à l’heure où j’écris ces lignes) avait pour objectif de transmuter une dernière fois pour toutes ce qui n’a plus lieu d’être, c’est à dire tout ce qui persiste en vibration basse dans nos vies.

Tout au long de cette période, nous avons donc été boostés énergétiquement, la fréquence de la Terre a considérablement augmenté également – ce qui nous a permis de faire tout ce travail énergétique de manière accélérée. C’est aussi la raison pour laquelle nous faisons actuellement l’expérience de symptômes divers et variés (sensation d’écrasement au niveau du plexus ou du coeur, bourdonnements dans les oreilles, palpitations, migraines etc…). A partir du 21 décembre ce portail va se refermer. Il faudra donc continuer cette ascension de manière autonome, ce qui sera sans doute plus pénible mais nécessaire.

Vous le ressentez peut-être en vous de manière limpide : la crise que nous vivons n’est pas celle qu’on essaye de nous faire croire. C’est, plutôt qu’une crise sanitaire, un conflit entre des énergies totalement opposées… (Cela ne signifie pas que la réalité sanitaire n’existe pas). Certains le décrivent comme une “guerre spirituelle”. Deux forces s’affrontent : l’ombre et la lumière – oui, Georges Lucas est sans doute le plus grand medium cinématographique (qui s’ignore) de tous les temps. Au niveau subtil, la lumière a déjà gagné – et certains d’entre nous le ressentent profondément c’est pourquoi nous sommes nombreux à vivre un état de paix malgré tout. Au niveau de la matière cependant, l’ombre continue de maintenir un grand nombre de la population dans l’illusion.

C’est normal, il est impossible d’opérer une telle transition en un claquement de doigt. Cela va prendre plusieurs années et d’ailleurs : nous vivons cette situation inédite depuis déjà deux ans. Oui, deux ans… Nous sommes tous d’accord pour dire que nous avons à la fois le sentiment d’être ralentis et en même temps celui que tout va très vite. Le temps est comme distendu, ce qui rend les évènements encore plus difficiles à évaluer. Hier encore nous étions en 2020 et demain, nous serons déjà en 2022.

Cette ombre continue d’oeuvrer en infusant la peur dans le cœur de la population, elle redouble même d’efforts. Car elle sait qu’elle a déjà perdu, alors elle se débat, elle bluffe, elle joue ses dernières cartes – tout en essayant d’embarquer avec elle un maximum d’âmes, ce qui est terrifiant je vous l’accorde. Heureusement, une grande partie d’entre nous est déjà éveillée, tandis que d’autres vivent cet éveil maintenant, un éveil brutal certes mais un éveil quand même. On ne peut lutter contre l’ascension de la planète, c’est impossible.

Astrologues, medium, énergéticiens… Tous ceux qui ont la possibilité de comprendre ces énergies, de décoder les cycles que nous traversons, d’entendre les messages et de les transmettre, bref tous ceux qui travaillent « pour la lumière » s’accordent sur un point : cette année était l’année du choix et du positionnement. Or c’est ce positionnement, ferme et non négociable, qui conditionne notre réalité d’aujourd’hui et qui conditionnera notre réalité de demain.

Tout au long de ce processus, il est vraiment nécessaire de prendre conscience qu’en face, c’est à dire du côté de l’ombre, il n’y a aucune empathie, aucune bienveillance, aucune émotion. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a aucune âme, aucune essence non plus. C’est pourquoi il est totalement inutile de chercher en ces êtres et le système qu’ils ont mis en place une once de compassion, ou bien une cohérence à tous les évènements, à toutes les lois, à toutes les actions et à tous les discours qu’ils nous proposent. Cessons de croire que les personnes qui nous gouvernent nous veulent du bien, c’est l’illusion la plus navrante de notre Histoire. Et cette illusion empêche beaucoup d’entre nous de faire preuve de discernement, alors même que c’est ce qui pourrait nous empêcher de céder au chantage et de nous sauver.

Bien sûr, il est essentiel de respecter les choix et la progression des autres, sans juger. Ce travail appartient à chacun d’entre nous alors restons centrés, reliés à ce qui nous nourrit, concentrés sur notre propre chemin, nos victoires et nos défaites. Vous le savez : nous devons opérer à un niveau individuel, c’est la seule et unique voie pour impacter positivement le collectif. Et chacun contribue à sa façon. En aucun cas nous devons tenter d’éveiller les autres : ce serait totalement vain, ce serait aussi une fuite d’énergie considérable. Laissons les âmes s’éveiller par elles-mêmes, à leur propre rythme. Il est clair cependant que nous n’avons plus la possibilité de fréquenter des personnes qui sont toujours en énergie basse – et c’est pourquoi un tri s’effectue peut-être en ce moment et même depuis quelques mois déjà dans nos vies. Mais cela ne nous empêche pas d’avoir des pensées positives à l’égard de ces personnes-là, au contraire. Seulement il est indispensable de prendre soin de notre propre énergie.

C’est un message que l’on entend souvent : beaucoup d’âmes vont partir (et beaucoup sont déjà parties). Je n’ai aucune opinion là dessus, juste le ressenti que c’est vrai mais je peux me tromper. Ce qui est incontestable cependant, c’est que beaucoup de personnes ne s’écoutent pas et se créent ainsi des maladies… Leur système immunitaire chute considérablement avec la peur, l’isolement et la confusion. Sans parler de tout ce qu’elles ingurgitent / s’injectent, oui le mot est bien choisi, à contre-coeur. C’est triste mais c’est ainsi.

C’est pourquoi un nettoyage est nécessaire plus que jamais, la paix doit être trouvée en nous. Il faut donc créer de l’espace, aller la chercher, puis la cultiver autant que possible. Pour cela, rappelons-nous ce que nous sommes, rappelons-nous notre essence : des êtres spirituels vivant une expérience humaine. Nous sommes venus pour incarner cette lumière, pour nous mettre au service de notre âme et de toutes nos aspirations les plus profondes. Nous sommes venus pour incarner la connaissance que nous pensions avoir oublié. D’où le travail en profondeur sur nos peurs en octobre et en novembre derniers. Celles-ci doivent être transcendées, autrement nous nous « exposons » dans toute notre vulnérabilité. Oui, nos peurs nous rendent visibles aux yeux de ceux qui en ont plantée la graine.

Ceux qui sont dans la lumière, dans l’amour, ceux qui sont dans leur vérité et qui ont gardé la foi, vivent une réalité toute différente. Si vous êtes dans vos peurs, prenez conscience de ceci : la vérité est autre part.

Beaucoup traversent une période de doute et d’incertitude, surtout d’un point de vue professionnel. Prenons conscience que quelque chose de nouveau arrive. Quelque chose de beaucoup plus en accord avec ce que nous sommes. D’où cette chose va-t-elle venir ? De nous. Mais en attendant, il faut accepter de ne pas savoir, d’être dans le flou et la confusion. Et ne pas chercher à mettre des actions en place dans la matière à partir du mental. Coupons-nous de nos pensées incessantes. Ralentissons, cultivons le calme en nous et acceptons que notre coupe soit vide un certain temps : c’est la meilleure façon de la remplir. Ainsi, de nouvelles idées pourront nous parvenir.

Coupons-nous aussi des media qui ont plongé le monde dans une hypnose continue, qui jouent sur des émotions comme la peur et la culpabilité, qui baissent notre vibration et notre système immunitaire, qui nous démunissent, nous privent de notre esprit critique et nous plongent dans l’incapacité d’agir. Protégeons notre énergie, préservons-nous de toute cette mascarade.

Je sais que c’est difficile. Mais accepter de ne pas tout savoir fait aussi partie du jeu. Encore une fois : seule une coupe vide peut être remplie. En acceptant de ne pas tout savoir et de ne pas tout comprendre, non seulement nous développons l’humilité mais en plus nous faisons de la place pour que de nouvelles informations et prises de conscience descendent en nous. Nous faisons de la place pour créer quelque chose de nouveau.

Il y a tant de choses à créer dans ce nouveau monde qui arrive ! Et si il y a bien un enseignement, une vérité à tirer de tout ce que l’être humain a traversé depuis sa création : c’est qu’il s’adapte. L’avenir et tous les «métiers » qui vont l’accompagner ne peuvent pas venir de l’ancien système. Ces métiers doivent venir de notre cœur, ils doivent nous combler de joie. Et c’est à nous de les créer. Il ne s’agira plus d’un travail, d’un moyen de survie, mais d’une passion.

Dirigeons-nous vers ce qui nous fait vibrer, vers ce qui nous procure de la joie et vers ce qui nous rend léger. Inventons notre métier, nous savons ce que nous voulons faire – le cas échéant, il existe tout un tas de méthodes pour le découvrir : qu’est-ce que l’enfant que vous étiez aimait faire ? Qu’est-ce que votre petite voix intérieure a toujours réclamé en silence ? Qu’est-ce qui vous rend heureux ? Voilà des pistes à étudier…

Ces temps sont difficiles mais ils sont nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.