Publié par Laisser un commentaire

Astro : ce qu’il se passe dans le ciel au moment du Covid-19

Confinée chez moi je me suis plongée dans l’Astrologie et ses secrets. Aujourd’hui, je vous livre quelques-une de mes précieuses découvertes… Ceci est une proposition que je vous invite à lire avec un esprit ouvert quelques soient vos croyances, mais vous n’êtes bien sûr en aucun cas obligés d’y adhérer.

La première chose dont je voudrais vous parler, c’est un transit. C’est à dire une planète qui passe d’un signe à un autre, ce qui a pour effet d’impacter notre énergie, en fonction de la façon dont la planète et le signe et question vont entrer en résonance. Le 21 mars dernier, jour du printemps, la planète Saturne est passée du signe du Capricorne (le travail, les choses qui font sens, la concentration, la mission de vie…) à celui du Verseau. Pour rappel, Saturne régit entre autres le temps, les gouvernements, les lois ou encore les responsabilités… bref, des choses bien carrées. Autant dire que dans le signe du Capricorne, qui un signe de Terre, elle était « chez elle ! ». Mais quand elle est entrée dans le signe révolutionnaire, progressiste et humaniste du Verseau, nous avons eu affaire à une puissante et nouvelle énergie impactant tout notre collectif, avec des prises de consciences telles que, entre autres, la protection de la planète et le rapport à l’autre.

Saturne (le temps…) en Verseau (signe d’air…) nous apprend aussi à dompter notre impatience – et pour cela, quoi de mieux qu’être confiné à la maison ? Même si cela ne concerne bien sûr qu’une partie de la planète pendant que l’autre se presse aux chevets des milliers de contaminés – je pense bien sûr à tout le personnel soignant, mais là encore il est question de temps : car c’est une course contre la montre ! Saturne, qui gouverne aussi le KARMA et tout ce qui touche de près ou de loin à la FOI, était en transit avant d’entrer dans le signe du Verseau – c’est à dire qu’elle traversait une zone du ciel. Au cours de ce transit, elle a croisé la route de Pluton (l’inconscient, la métamorphose, les tréfonds de l’âme…) provoquant alors un grand changement et une transformation à travers l’épreuve et le karma – c’était à la mi-janvier. Pluton, qui symbolise la mort pour la renaissance, nous plonge énergiquement dans les abîmes pour que nous puissions nous transformer depuis l’intérieur. Mais attendez, ce n’est pas tout, revenons un petit peu en arrière…

D’après les astrologues, il est possible de retrouver dans le ciel le moment précis où le Coronavirus aurait commencé à émerger, c’est à dire aux alentours de novembre quand Jupiter est entrée dans son signe maison : celui du Sagittaire. Jupiter en Sagittaire réveille notre conscience culturelle et spirituelle, il touche notre esprit supérieur, élargit la perception de nos expériences, stimule notre foi en l’univers. A peu près au même moment, Mars s’est aussi invitée dans sa propre maison du Scorpion qui régit… la santé physique et mentale ! Vous allez me dire : oui mais personne ne parlait encore du Coronavirus à ce moment-là ! Justement : entre le 14 décembre 2019 et le 15 janvier 2020, Jupiter est restée en retrait… Ce qui correspond exactement a la période pendant laquelle le virus a commencé à se propager sans toutefois que nous en ayons réellement conscience.

Ce n’est qu’aux alentours du 15 janvier, quand Jupiter s’est finalement décidée à bouger et que Saturne a rencontré Pluton, que le monde s’est réveillé, évoluant progressivement vers un état d’auto-quarantaine – Jupiter amplifie les effets des autres planètes surtout lorsqu’ils sont négatifs. De nouvelles lois et limitations (Saturne) nous ont été imposées, nous avons commencé à nous métamorphoser (Pluton) à travers la douleur et les difficultés. Puis, Saturne est donc entrée dans le Verseau comme on l’a vu précédemment, réveillant notre foi en la communauté alors que chacun de nous espère que la pandémie nous conduise vers un monde nouveau (nous sommes dans l’ère du Verseau depuis décembre 2012…).

Tous ces éléments ensemble déclenchent des calamités, qu’elles soient naturelles ou bien provoquées par l’Homme. Et le message qui doit attirer le plus notre attention aujourd’hui est, à mon sens, celui de Saturne. Il nous demande d’avoir une ligne de conduite et de nous y tenir (ne pas sortir de chez soi, par exemple…), d’avoir une foi retentissante en ce que nous faisons, même lorsque cela devient difficile, même lorsque nous sommes rongés par le chagrin et que nous avons le cœur brisé.

Ce type de foi est inconditionnelle, absolue, elle n’a aucune garantie, aucune évidence ! C’est pour cette raison qu’elle est si difficile à garder mais incroyablement puissante. Malgré le contexte actuel, nous avons l’énergie, la volonté, de traverser cette épreuve. Saturne nous rappelle que nous sommes résiliants mais aussi que nos choix et nos décisions ont des conséquences – nous en payons d’ailleurs le prix aujourd’hui.

Tout ce que nous faisons maintenant aura un impact sur le futur, de même que tout ce que nous avons faits nous atteint aujourd’hui de manière dramatique. C’est l’effet papillon : nous sommes tous impactés par nos propres choix mais aussi par ceux des autres. L’Histoire, l’individu, le monde, sont impactés. Ce n’est pas un hasard si nous nous retrouvons dans une situation de distanciation sociale… Le virus ne circule pas dans l’air, nous nous le transmettons mutuellement. Sommes-nous à même de comprendre le message qui se cache derrière ce constat ?

Car le karma ne consiste pas uniquement en un mécanisme de cause à effet, ce n’est pas non plus une punition. C’est une énergie qui nous lie aux autres. Elle nous oblige à « travailler » avec telle ou telle personne plutôt qu’une autre, car nous sommes connectés par le karma, jusqu’à ce que le travail soit fait. Regardez de plus près ce qu’il se passe dans vos vies en ce moment : les personnes qui en sont sorties de manière brutale alors que vous traversez une période apocalyptique, et celles qui au contraire y sont entrées de façon inattendue ?

Si nous pensons avoir échappé à une situation sans avoir payé ce que nous devons payé, que ce soit par rapport à la dette que nous avons envers un tiers ou bien celle que nous avons envers la planète, Saturne nous ramènera à ce scénario afin que nous puissions intervenir, devenir responsables et résoudre enfin ce karma qui ne cesse de se répéter. L’Histoire ne fait jamais que se répéter, à moins que la chance de repartir sur de nouvelles bases ne soit saisie.

L’Univers nous offre une opportunité en or de tout recommencer, de reconsidérer absolument tout : comment nous traitons notre prochain, les animaux – combien de virus en provenance de l’exploitation animale pour que nous comprenions le message ? Comment nous traitons les personnes âgées, le voisin, le monde sauvage, les océans… Afin d’accéder enfin à cette ère faite d’humanité où nous prenons soin les uns des autres, où nous ne vivons pas seulement dans le but de satisfaire notre petite personne…

Mais l’être humain aura toujours son libre arbitre. Si nous n’orientons pas ce changement vers du positif, il faudra attendre une prochaine crise, ou bien la prochaine fois que Saturne entrera dans le signe du Verseau… à savoir dans 29 ans. Mais j’ose à peine imaginer ce qu’il se passera cette fois-ci.

Laura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *