Publié le Laisser un commentaire

Pleine Lune en Lion : l’heure de tous les possibles

Le 28-29 janvier 2021, l’avant dernière pleine Lune du Zodiaque, mais aussi la toute première de 2021, se produira dans le signe tout feu tout flamme du Lion. Nous allons atteindre un pic énergétique dont les effets seront imprévisibles et donc difficiles à prédire. Une seule chose est certaine : tout peut arriver.

Une pleine Lune en fin de calendrier zodiacal – qui se termine le mois prochain avec la saison du Poissons, juste avant l’équinoxe du mois de Mars – dans un signe de feu, alors même que nous sommes déjà traversés par des énergies infiniment volatiles, il y aura du chaos dans l’air… Et de l’incertitude ! Difficile de prédire ce que cette lunaison passionnée va activer, mais ce qui est sûr c’est qu’elle va déménager en soufflant sur la braise ardente des influences qui nous parviennent depuis plusieurs semaines déjà. Elle va aussi faire remonter des informations inattendues à la surface, booster notre créativité, nous encourager à assumer, revendiquer, incarner pleinement notre lumière comme le Lion qui n’a pas peur d’être qui il est, sans complexe, devant l’audience qu’il se choisit – et qu’il prend un grand plaisir à divertir, c’est pourquoi on pourra aussi ressentir l’envie d’une bonne dose de fun. De plus, cette pleine Lune se produira en même temps qu’une conjonction hyper « sensuelle » entre Vénus (l’amour, les relations, l’art) et Pluton (la mort, le pouvoir, la transformation) dans le signe du Capricorne à 25º05′. Les forces seront donc plus que jamais magnétiques.

Si l’énergie du Lion, roi de la jungle céleste, est relativement « auto-centrée », cette Pleine Lune aura par ailleurs tendance à éclairer ce qu’il se passe à l’extérieur de soi aussi. Jupiter, la planète de l’expansion, et le Soleil, qui gouverne justement le signe du Lion et qui concerne l’ego, l’identité, seront conjoints au même moment dans le signe opposé du Verseau : ce sera une « cour des Miracles » cosmique ! Le signe fédérateur du verseur d’eau inspire le collectif / la communauté, nos efforts produits en solo seront donc nettement amplifiés pour que leurs effets puissent profiter à tous. C’est, comme annoncé dernièrement, le début d’une nouvelle ère au service du groupe et de l’humanité : et chacun de nous en fait partie.

Malgré des énergies incertaines, il y aura donc comme une aura de protection autour de cette « Wolf Moon » – comme elle est officiellement surnommée dans le calendrier lunaire en hommage aux créatures de l’hiver. C’est aussi un moyen de nous sécuriser alors que nos consciences s’élèvent dans un monde où la dualité est inévitable. Les « forces obscures » sont plus que jamais à l’oeuvre tandis que nous sommes pour certains en pleine ascension vers une dimension opposée, c’est à dire une dimension éclairée, qui vibre haut – et qui représente donc une menace grandissante pour ceux vibrant dans la polarité opposée. Aussi, nous avons besoin de protection dans cette réalité où les deux énergies d’ombre et de lumière interfèrent violemment – avez-vous fait des rêves dans lesquels on vous attaquait dernièrement ? Plus nous cheminons vers la lumière, plus l’ombre tente de nous rattraper…

Quoi qu’il advienne pour chacun de nous pendant cette pleine Lune, il ne faudra pas oublier que tout est temporaire mais aussi qu’au-delà des détails existe toujours le plan d’ensemble. Et c’est lui que nous devons « chercher », au delà de nos réalités ébranlées ; d’un contexte douteux ; de nouvelles qui nous découragent ; de libertés qu’on nous enlèvent ; de discours qui nous font peur ; de paradoxes et d’absurdités qui n’en finissent pas dans nos quotidiens… Sur le moment, certaines choses peuvent nous inspirer une confusion brutale, de l’incompréhension difficile à contenir, un immense sentiment d’injustice, et nous avons le droit de ressentir toutes ces émotions qui sont plus que jamais légitimes dans un environnement aussi hostile, mais une fois que nous prenons du recul et que nous élargissons notre perspective : la photographie du tout nous apparaît nettement. Et alors nous pouvons ouvrir les yeux sur le fait que tout est juste, même si cela nous paraît totalement insensé sur le moment.

Tout arrive pour une bonne raison – cela ne veut pas dire que ce qui est arrive n’est pas dramatique, cela ne veut pas dire non plus qu’il faut s’assoir dans son canapé et se dire que, puisque tout est juste, on a cas attendre que tout passe et sortir de l’inertie le jour où tout aura changé. Non, nous avons besoin des efforts et de l’étincelle unique (le Verseau) de chacun d’entre nous, équitablement. Nous avons besoin de la pierre de tous les individus ensemble pour que se dresse l’édifice de la révolution, de l’éveil des consciences, de l’unité et du changement. Croire au plan d’ensemble, c’est se courber devant l’Univers pour qu’il puisse à son tour se courber devant nous (Maître Morihei Ueshiba).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *