Publié le Laisser un commentaire

Nouvelle Lune en Verseau : l’âme re-belle !

Aujourd’hui, la Lune est noire dans le signe du Verseau où elle séjourne actuellement avec cinq autres planètes. La dernière fois que cette concentration d’énergie dans le signe du Verseau s’est produite, c’était dans les années 60 en plein mouvement Hippie. L’heure est venue de poser ses intentions afin d’enclencher le grand changement que nous attentons tous à un niveau individuel mais aussi collectif.

C’est une nouvelle Lune très particulière que nous avons là, puisqu’elle se produit en même temps que le Nouvel An chinois et alors qu’un amas de planètes se trouve actuellement dans le signe du Verseau – le Soleil, Vénus, Mercure qui rétrograde, Jupiter et Saturne. En rejoignant ce Stellium particulièrement puissant, la Lune va « activer » certaines énergies pour le moins imprévisibles – c’est la règle avec Uranus, la planète du verseur d’eau dont on ne peut prédire les effets. Vous l’aurez compris : tout est possible ! Une chose est sûre cependant : nous entrons définitivement dans l’ère du Verseau. Une ère pendant laquelle nous devons plus que jamais émettre notre propre vibration, mais aussi nous assumer en tant qu’individu, plutôt qu’absorber des énergies qui ne nous appartiennent pas. Ne restons pas tapis l’illusion et l’aveuglement qui étaient la consistance même de l’ère du Poisson – gouvernée par la planète Neptune de l’imagination. Laissons dès aujourd’hui tomber « les masques » – TOUS LES MASQUES – et réveillons-nous individuellement pour que l’humanité, elle aussi, puisse se réveiller.

Je sais que ce n’est pas si facile que ça. Mais les âmes qui se sentent perdues en ce moment sont celles qui n’ont pas encore pris le temps de se découvrir profondément et c’est à elles plus particulièrement que cette nouvelle Lune est adressée. Car elles ne savent pas encore comment exprimer leur individualité. Elles ne savent pas ce qu’elles aiment, elles n’ont pas découvert ce pourquoi elles étaient faites, ni l’origine de ce qui les constitue pour la simple et bonne raison qu’elles ne savent pas qui elles sont. Elles ne savent pas pourquoi elles sont là, ni d’où elles viennent. Elles n’ont pas renoué avec leur toute puissance, elles n’ont pas encore pris conscience qu’elles étaient des êtres créateurs et qu’il suffisait parfois de peu pour activer son potentiel et trouver la voie de leur légende personnelle. Mais surtout, elles n’ont pas encore regardé dans leur cœur. Et de ce fait, elles sont incapables de voir dans celui de leur prochain. Elles n’ont pas encore compris, elles n’ont pas encore ressenti au plus profond de leur être que rien, en réalité, ne les séparait de l’autre. Aussi, malgré toutes leurs tentatives, elles n’arrivent pas à être elles-mêmes que ce soit dans la solitude ou bien dans le groupe. Or il n’est plus possible aujourd’hui de vivre dans un tel état de division intérieure car c’est cet état exactement qui manifeste à l’extérieur les « guerres » que nous connaissons tous.

Nous sommes en pleine ascension vers une époque où la communauté va occuper une place centrale dans nos vies quotidiennes. Mais avant de trouver sa place dans la communauté, il faut avoir déjà cheminé en tant qu’individu et s’être retrouvé, il faut s’être identifié en tant qu’être unique. Il faut s’être déconditionné, c’est à dire avoir enlevé les oeillères de la société ; de l’éducation ; de la mémoire des expériences et du karma ; de la religion etc. Il faut renouer avec son individualité. Et c’est une fois seulement que l’on a parcouru ce chemin initiatique, que l’on est parvenu à penser par soi-même et que l’on fait les choix les plus alignés avec cette essence unique – en d’autres termes : une fois que l’on s’est réveillé – qu’enfin nous pouvons alors mettre en place le futur le plus adapté à nos réels besoins, et offrir à l’autre ce que nous avons à lui offrir. Donner sans se faire piller, mais aussi recevoir sans piller l’autre.

Aujourd’hui cependant nous n’avons plus vraiment le temps, c’est pourquoi certains se retrouvent désemparés face à ces énergies. On nous demande à la fois de ralentir pour sonder nos cœurs, mais aussi d’évoluer vite, très vite! C’est vraiment le propre du Verseau. C’est pour cette raison que tout ce qui n’a pas été réglé nous est adressé en ce moment, que ce soit à un niveau personnel ou collectif. On a plus le temps, ni de vivre une vie que ne nous appartient pas, ni de rester dans un état de victimisation constant, dépossédé de notre pouvoir que nous avons laissé à des entités qui nous gouvernent et nous privent de nos libertés, des entités qui nous réduisent à des êtres consommateurs alors que nous sommes des êtres créateurs. C’est notre responsabilité aujourd’hui d’instaurer le changement nécessaire pour que nous puissions reprendre possession de ce pouvoir.

Cette nouvelle Lune et ce Stellium planétaire vont amplifier l’endroit en lequel nous décidons de poser notre regard. C’est pourquoi il est essentiel de moduler nos pensées. L’énergie ira toujours là où nous décidons de regarder, mais cette fois-ci, elle va y aller puissance 1000. Sommes-nous focalisés sur le positif et sur ce que nous avons, ou bien sommes-nous focalisés sur le négatif et sur ce dont nous pensons manquer ? Sommes-nous focalisés sur ce que nous voulons manifester ou bien sur ce que nous redoutons ? Sommes-nous certains, d’autre part, de ce que nous voulons manifester ou bien sommes-nous en train de vivre le rêve de quelqu’un d’autre ? Que choisissons-nous de valoriser dans nos existences ? Car c’est là, exactement, que se produira non seulement notre expansion individuelle, mais aussi celle du Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *